COVID-19: Informations à l'attention de nos clients. Lire la suite.
Chercher
Mes favoris
LIVRAISON GRATUITE

Tout en fleurs : l’interview de Georgie Newbery

David Nieper
Les coulisses
Georgie Newbery Georgie Newbery

Horticultrice, fleuriste, et auteur, Georgie Newbery vit dans le Somerset. Avec son mari, Fabrizio Boccha, elle a créé en 2010 les Common Farm Flowers, et en dix ans la simple brouette remplie de pois de senteurs des débuts a laissé place à un commerce florissant qui propose des livraisons de bouquets, des abonnements, des ateliers et bien plus encore.

Notre interview de Georgie est pontuée d’astuces sur l’art floral et la culture des fleurs, une bonne idée de lecture au soleil...

Fleuris frais

Avez-vous toujours été horticultrice ?

Non. En fait, avant je travaillais dans la mode ! Quand j’avais vingt ans, je travaillais à Paris pour American Vogue et John Galliano. Puis j’ai vécu à Londres où j’exerçais le métier d’auteur, et en 2003, j’ai déménagé dans le Somerset après avoir rencontré Fabrizio lors d’une marche à Stourhead. Ma mère a toujours été une jardinière hors pair, mais moi je n’avais jamais eu de jardin avant.

Vous avez fait vos débuts dans la mode, alors comment en êtes-vous venue aux fleurs ?

Un jour un voisin m’a envoyé une grosse brassée de fleurs et ça a été un vrai déclic. Je me suis mise à penser que je pourrais en faire pousser d’autres, composer des bouquets et les vendre de chez moi tout en m’occupant de mes deux jeunes enfants. À l’époque je vendais déjà l’excédent de pois de senteur dans une brouette devant la maison. Ça sonnait donc comme une évidence pour moi.

Toutes vos fleurs sont cultivées soit dans votre ferme, soit ailleurs au Royaume-Uni. Selon vous, pour quelle raison les fleurs britanniques sont-elles mieux que les autres ?

Nous avons la chance de vivre sous un climat doux où les fleurs s’épanouissent. Alors quand on peut faire pousser ici-même des fleurs de la meilleure qualité qui soit, tout en vivant dans des jardins magnifiques et en enrichissant notre environnement, il semble fou de faire venir des avions remplis de fleurs du Vénézuela ; la plupart desquels repartent d’ailleurs à vide en Amérique du Sud. Les fleurs issues de l’agriculture britannique sont cultivées de façon durable, elles ont moins d’impact sur l’environnement et la saisonnalité des variétés ne les rend que plus belles.

Vous êtes une fervente défenseuse de l’agriculture biologique et durable. Comment faites-vous pour cultiver des fleurs coupées de manière écoresponsable ?

La philosophie de Fabrizio est la suivante : prends soin des insectes et le reste de la chaîne alimentaire suivra. C’est pour cette raison que nos parcelles de fleurs coupées ne représentent que la moitié des terres cultivées ici à Common Farm.

Les parcelles sont largement espacées entre des prairies de fleurs sauvages, des terrains boisés, des vergers, etc. Des allées sont tondues au milieu des herbes hautes, elles constituent des autoroutes entre chaque lieu pour la faune sauvage. Nos terres comptent également quelques petits étangs, soit autant de lieux humides pour les amphibiens, et nous laissons un peu partout des amas de déchets horticoles qui servent d’abris aux hérissons, aux crapauds et aux couleuvres à collier. Nos voisins n’apprécient peut-être pas nos bandes d’orties et de chardons, par contre ils aiment beaucoup les nuées de chardonnerets et la grande variété de papillons qu’ils attirent !

T-shirt en jersey imprimé
Pantalon en denim coton stretch fleuri

En plus de jardiner avec la faune locale, que faites-vous d’autre pour réduire votre impact environnemental ?

Nous n’utilisons jamais de compost à base de tourbe, et je suis devenue allergique aux étiquettes des plantes. En fait, maintenant je n’étiquette plus rien et vous pouvez être certaine que si d’emblée j’avais très envie de mettre en terre une plante, elle deviendra à coup sûr merveilleuse. Et puis je suis plutôt douée pour identifier les jeunes plants, ça aide !

Je n’utilise jamais de mousse florale non plus dans mes compositions, et nous proposons même des ateliers écolo pour ceux que l’art floral durable intéresse.

Comment venez-vous à bout des nuisibles dans vos cultures bio ?

Quand vous jardinez bio finalement, même s’il y a des limaces et d’autres nuisibles dans vos cultures, ils ne font pas des ravages. Il faut être patient, et la patience finit par être grandement récompensée. Au printemps par exemple : je retiens mon souffle tandis que les pucerons prolifèrent, et environ deux semaines plus tard, ma récompense ce sont les milliers de coccinelles qui les dévorent tous jusqu’au dernier.

N’utilisez jamais de granulés anti-limaces pour vous débarrasser de ces gastéropodes. Certains ne jurent que par les flocons d’avoine, mais je n’ai pas envie d’attirer les rats. Les coquilles d’œufs cuits font un bon conditionneur de sol, mais je ne suis pas convaincue de leur efficacité en tant que répulsif. Quant au marc de café, je le trouve un peu acide. En fin de compte, la solution c’est de jardiner bio, les prédateurs sont ainsi rapidement en nombre suffisant pour limiter les limaces, mais je dois avouer que parfois je sors le soir et que je les coupe avec une paire de ciseaux. En général, elles commencent à marauder vers 19h, alors un rapide coup de tondeuse le long des parterres à cette heure-là se révèle plutôt efficace !

Élégante robe en jersey imprimé

Il paraît qu’il est compliqué de faire pousser des fleurs à partir de graines. Avez-vous des conseils à donner à ceux qui auraient envie d’essayer ?

Ce n’est pas difficile de faire pousser des fleurs à partir de graines, à condition d’utiliser des semences fraîches de bonne qualité, du compost sans tourbe et de ne pas semer en trop grande quantité ou trop tôt dans la saison. Pour commencer, essayez avec la sauge, les cosmos, l’ammi élevé, le buplèvre et les pois de senteur. Avec des graines fraîches vous devriez obtenir un taux de germination de 95 %, alors ne semez que ce qui est nécessaire pour votre jardin, dans un petit bac, et arrosez-le par le dessous afin de ne pas noyer les semences.

Pouvez-vous nous décrire une journée type au printemps ou en été à Common Farm ?

En été, je me lève au chant de l’alouette, vers 5h du matin. La veille je prépare une liste de ce qu’il faut couper, puis je tire mon chariot dans le jardin (sous l’œil attentif de mon border terrier, Tea Cake) et je coupe ce dont j’ai besoin pour l’atelier floral du jour. Je peux couper jusqu’à 400 tiges de l’heure, alors j’ai généralement fini vers 10h, l’heure à laquelle je prends mon petit-déjeuner et que je fais un peu d’administratif. Je m’occupe des compositions après le déjeuner, les fleurs sont toutes récupérées par le transporteur vers 16h30 et elles arrivent chez leur destinataire le lendemain. Si je travaille seule, je suis également un programme radio très strict : Radio 3 jusqu’au déjeuner, Radio 4 pour les infos, et puis Classic FM l’après-midi.

Les jours d’atelier il m’arrive de couper la nuit précédente, puis de me lever tôt et de préparer les fleurs pour qu’elles soient prêtes lorsque les participants arrivent à 10 h. Ici, les ateliers ont lieu dans notre jolie grange-studio et presque à chaque fois, l’envie devient vite irrésistible d’aller aussi se promener dans les champs de fleurs, afin de voir ce qui y pousse ou de couper quelques fleurs.

Ravissante tunique en jersey
Haut imprimé en jersey stretch

Pour ceux d’entre nous qui ont de petits jardins, quelles plantes recommanderiez-vous pour la culture en pots ?

Vous pouvez cultiver des fleurs à couper en pots, mais elles auront besoin de plus d’eau et de substances nutritives ; à chaque arrosage vous éliminez des nutriments. Je fais pousser des fleurs ornementales pour mes bouquets, grands et petits, dans des pots près de la porte de derrière : le romarin, la lavande, les pélargoniums parfumés, et les sauges se plaisent tous en pots et complètent à merveille une parcelle de fleurs coupées.

Le jardinage est une succession d’essais et d’erreurs. Pouvez-vous nous dire ce que vous avez appris de vos erreurs ?

Je pense qu’il faut tirer parti des accidents heureux. Lorsque nous avons commencé nous avions encore beaucoup de limaces et j’avais repiqué une rangée de jeunes plants de bleuets qui ont été ravagés par les limaces le soir même. Dans l’affolement j’ai semé le reste directement en terre, et j’ai eu une magnifique parcelle de bleuets exactement dans le même temps que si j’avais repiqué les jeunes plants. Depuis je n’ai plus jamais semé de bleuets en bacs !

T-shirt à imprimé placé

Pensez-vous que le jardinage joue sur le bien-être ? Et si oui, en quoi ?

Absolument. C’est bon pour la santé mentale parce que ça vous oblige à ralentir le rythme, à vous concentrer, et à laisser la nature faire son travail. Planter une graine, c’est faire confiance à l’avenir, quoi qu’il arrive. Il a également été prouvé que travailler la terre libère de la sérotonine dans le cerveau, ce qui rend heureux. Faire de l’exercice en extérieur, même modéré, nous aide à nous sentir mieux, fait travailler notre esprit et nous aide à affronter plus sereinement ce que la vie nous réserve. Pour moi, le temps passé dans le jardin est un temps fait pour penser. Je m’évade en effectuant les tâches répétitives nécessaires à la culture des fleurs, et au bout de quelques heures je rentre à la maison totalement ressourcée.

La culture des fleurs n’est qu’un aspect de votre activité. L’autre est l’art floral. Quelles sont vos astuces pour couper et arranger les fleurs ?

Le plus important c’est de tailler les tiges de façon nette dans l’eau et d’enlever les feuilles sur les branches au fur et à mesure afin d’éviter le pourrissement. Coupez le bout des tiges presque tous les jours afin que les cellules de cellulose restent ouvertes et continuent à hydrater la fleur, assurez-vous que l’eau soit fraîche et le vase propre. Ne coupez pas les fleurs lorsqu’elles sont totalement ouvertes si vous voulez qu’elles durent. Et pour créer un bouquet équilibré, coupez un tiers de fleurs spectaculaires, un tiers de fleurs de remplissage, et un tiers de feuillage. SI vous voulez d’autres idées, participez à un de nos ateliers, ça en vaut la peine.

Robe chic en crêpe imprimé
Kimono fleuri en jersey de coton

Et si on vous laisse carte blanche, votre bouquet parfait ce serait quoi ?

J’aime la couleur et les feuillages aux teintes rouille, alors j’associerais des dahlias rose fuschia et des rudbeckias rouille avec un soupçon de vrai bleu, on pourrait croire que ça ne va pas ensemble mais en fait c’est magnifique ! J’aime aussi beaucoup les fleurs parfumées, alors j’irais même jusqu’à rafraîchir ce mélange en y ajoutant quelques pois de senteur parfumés blancs bordés de bleu.

Si vous ne pouviez avoir que trois fleurs, lesquelles choisiriez-vous et pourquoi ?

Les pois de senteur et les roses pour le parfum, et les dahlias. Les dahlias sont définitivement mes fleurs préférées. Ce sont celles qui demandent le plus de travail au jardin, les plus généreuses et les plus resplendissantes : les danseuses de french cancan de mon parterre de fleurs coupées !

Pour finir, quelle est votre meilleure astuce d’horticultrice pour faire pousser de belles fleurs ?

Pour avoir la plus abondante et la plus saine des floraisons, prêtez d’abord attention à la terre. Nourrissez le sol, couvrez-le d’un paillis, prenez soin de votre terre, et elle vous le rendra sous la forme de millions de fleurs qui vous donneront le sourire tout l’été.

Si vous avez envie de mettre des fleurs dans votre vie, jetez un œil à notre collection imprimée de pétales, c’est juste ce qu’il faut pour un après-midi d’été.

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI

Livraison en France et à l'international

Envoi en colissimo suivi en France gratuit, et dans le monde entier à partir de 6,50€.

En savoir plus

Demander un catalogue

Nous serions très heureux de vous envoyer gratuitement les catalogues de nos dernières collections.

S’inscrire

Service retouches

Notre plus grand souhait est de vous offrir un vêtement parfaitement ajusté, et nous vous proposons un service de retouches.

En savoir plus

Satisfaction Guaranteed

Everything you buy is fully covered by our 100% No Quibble, Satisfaction Guarantee

Find Out More
Newsletter popup

Dites oui aux bonnes affaires

Soyez la première avertie de nos offres, promotions et nouveautés...

Inscrivez-vous et recevez une réduction de ‑10 % sur votre prochaine commande

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Le respect de votre privée est primordial pour nous, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

NON MERCI, CONTINUER MES ACHATS
Merci !

Merci !

Vous allez bientôt recevoir encore plus de bonnes nouvelles

Menu
Chercher
Mes favoris
Chercher